Le Corset

Au début, durant l'Antiquité, les femmes grecques et romaines portaient une bande d'étoffe : le fasciae. C'est l'ancêtre du corset. C'est la première des cinq époques de l'histoire du corset et de son évolution au travers des âges, définies par les études du Dr Bouvier "Etudes historiques et médicales sur l'usage du corset".

Pendant une bonne partie du Moyen-Age, ce qui représente la 2ème époque, on ne retrouve rien, dans le costume féminin, qui puisse ressembler au corset. Le fasciae porté par les femmes en Grèce et en Italie pendant l'Antiquité a disparu. Ces bandelettes seront remplacées plus tard par le "juste-au-corps", porté sous la robe.

La troisième époque allant de la fin du Moyen Age jusqu'à la Renaissance marque l'adoption des robes à corsage serré tenant lieu de corset.

La quatrième époque, qui va du XVè siècle jusqu'à la fin du XVIè siècle, voit apparaître les corsets baleinés. Ce serait Isabeau de Bavière, femme de Charles VI, qui aurait mis à la mode un corsage renforcé de lames métalliques ou de baleines. La basquine de velours avec une armature en fer et un busc en corne, bois ou métal fit partie du costume féminin et cette mode dura pendant des siècles.
La cinquième époque et dernière époque est celle du corset tel que nous le connaissons, le corset moderne. L'apparition du busc, au milieu du XVIème siècle, marque la transition entre l'époque des basquines et celles des corps à baleines qui mèneront progressivement à l'apparition du corset.

L'usage du corset fut attaqué par les médecins d'Allemagne et d'Italie, au XVIIIème siècle. Buffon et Jean-Jacques Rousseau dans "L'Emile ou de l'Education" le dénonceront "... cet abus poussé... n'y fasse pas à la fin dégénéré l'espèce..il n'est point agréable de voir une femme coupée en deux comme une guêpe...".

Mais la Révolution, balayant les us et les coutumes, emporta avec elle l'usage du corset. On vit réapparaître les ceintures et les bandelettes portées par les femmes dans l'Antiquité. Ceci perdura jusqu'à la fin de l'Empire.

Le corset figure pour la première fois à l'Exposition de 1834. Il est à noter que le mot "corset" n'a pris sa signification moderne que sous la Restauration. Aucun dictionnaire ne le mentionnait auparavant. Ensuite, le corset subit de nombreuse modifications ou perfectionnements. En 1842, naît le corset "à la paresseuse", plus facile à porter. L'emploi du corset va se vulgariser surtout en raison de l'apparition des grands magasins qui en facilitent alors sa diffusion.

Depuis, le corset sera toujours porté. Il deviendra plus souple, grâce à de nouvelles matières élastiques, plus de "busc" ni de ressorts "rigides" qui , malgré les tailles de "guêpe", en faisaient des engins de torture. Il est devenu un élément de soutien, qui bien adapté à la silhouette, ne nuit plus à la santé, bien au contraire.

(Bibliographie : "Secrets d'Elégance" - Musée de la Mode et du Costume - 1979 "Les industries de l'Habillement par Jean Allilaire - 1947")

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir