Costume

Le costume (ou la tenue) est un ensemble de vêtements et d'accessoires assortis et fait pour être porté ensemble. Il peut être composé librement ou imposé, comme dans le cas des vêtements professionnels.

De nos jours, pour les femmes, on parle de tailleur. Pour les hommes, il est question de complet.

Du simple pagne décoré aux parures impériales, Le costume est souvent porteur de sens et de symboles. Il traduit par exemple une origine sociale, géographique, et parfois la créativité de celui qui le porte ou l'a fabriqué

Dans un même pays, pour une même fonction, le costume évolue rapidement au grè des modes, grâce à de nouveaux matériaux et pour des raisons fonctionelles, ici pour le costume militaire aux USA

Ils peuvent être destiné à une activité précise comme le costume de cérémonie, de soirée, militaire ou le costume de bain.

Ils peuvent faire référence à une période historique comme pour l'histoire du costume.

Ils peuvent symboliser une région précise, on parle alors de costume traditionnel, comme le costume breton.

Ils peuvent être associé à une fonction (costume d'évêque).

Le terme costume peut être un symbole d'appartenance à un peuple, un pays, une confrérie, une secte, une religion ou d'autres types de groupe. Il peut aussi désigner un déguisement ou un costume de théâtre et de scène comme le costume d'Arlequin. ce peut être un vêtement strictement professionnel comme les costumes d'audience que sont la robe d'avocat ou la robe de magistrat, ou encore le costume d'amiante d'un ouvrir fondeur. Il peut « uniformiser » une population (de soldats, d'élèves, etc.)

Dans la mode masculine, le terme costume désigne un complet (ou complet-veston) constitué d'une veste et d'un pantalon parfois d'un gilet comme un costume trois-pièces ou un costume anglais.

Pour la mode féminine, le terme tailleur désigne la forme masculinisée du vêtement féminin, faite à l'origine par un tailleur d'homme (de "tailor made") et non pas par un couturier.


Histoire du costume
On considère généralement qu'il existe deux phases dans l’histoire du costume. La première correspond à la période dite du costume impersonnel, des origines au XIVe siècle. S'ouvre ensuite celle du costume dit personnalisé.

À travers 10 000 ans d'histoire humaine, les modalités vestimentaires se réduisent à cinq archétypes :
- Le costume drapé : consistant dans l'enroulement d'une peau ou d'une pièce d'étoffe autour du corps (shenti égyptien, pagne, himation grec ou paréo tahitien)
- Le costume enfilé : fait d'une pièce (de peau ou de tissu) trouée pour permettre le passage de la tête et des épaules (paenula romaine, huque du Moyen-âge, poncho mexicain)
- Le costume cousu et fermé : composé de plusieurs pièces d'étoffe assemblées et comportant des manches (chiton grec, tunique ionienne, gandourah, blouse et chemise)
- Le costume cousu et ouvert : composé de plusieurs pièces d'étoffe assemblées dans le sens de la longueur, croisé sur le devant et superposé à d'autres vêtements (caftan asiatique, redingote européenne)
- Le costume fourreau : ajusté près du corps, surtout aux jambes, ancêtre du pantalon et pièce de costume typique des cavaliers et des nomades, jamais porté seul et composant un binôme avec le caftan qui lui est complémentaire.

Ces archétypes vestimentaires ont pu être mélangés par la suite au cours de l'histoire, mais ils ne se sont pas succédé dans le temps ; ils ont été inventés chacun dans leur région d'origine selon les habitudes et les manières de vivre des peuples qui les ont créés.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir