Révolution

Le bas couture : une révolution toujours d'actualité !

Les « bas couture » ont été l’apanage des femmes pendant de longues années. Puis, tombés en désuétude avec l’invention du bas sans couture, ils ont été oubliés : plus de couture qui partent de travers, la jambe est intacte, la sensation peau nue est fort confortable. Mais c’était sans compter sur les armes de séduction du bas couture ! Il refait son apparition pour garnir cette jambe, trop dénudée sans doute !

L’histoire
du bas est incontestablement très ancienne. Chez les Egyptiens, on retrouve des bas qui sont alors tricotés, le plus souvent, pour
réchauffer les tenues courtes de ce temps passé. Puis lors de la guerre, les soldats s’enroulent des petites bandes de coton autour de la jambe, toujours pour se réchauffer et se protéger : voici un ancêtre du bas que l’on avait oublié ! Le bas de soie fait son apparition au moyen âge : c’est le bas des gens riches qui est fabriqué le plus souvent sur mesure et qui vaut une fortune : les « gens du peuple » portent encore des bas de laine. Mais ces bas de soie comportent le plus souvent une culotte et ressemble donc étrangement à nos collants actuels !


C’est en 1554 qu’un anglais du nom de William Ryder propose, aux gens du monde, des bas indépendants, en soie : c’est une véritable révolution qui se verra tout d’abord portée aux jambes de ces messieurs, puis rapidement par les femmes ! Le bas se démocratise enfin vers la fin des années 1500, avec l’invention des métiers à tricoter.

Son successeur, le bas en nylon, plus pratique, fera son apparition aux Etats-Unis dans les années 30. Ce sont les années « bas couture » où toute femme se doit d’en porter. Et si le bas couture a été oublié vers les années 60, il est aujourd’hui redevenu un atout (ou une arme ?) de séduction pour bien des femmes ! .


http://www.qctop.com/articles/bas-couture.htm

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir