LE TAILLEUR

Version féminine du costume masculin, le tailleur est constitué également d'une veste assortie d'une jupe ou d'un pantalon. Avant de devenir le familier des modes vestimentaires du XXème siècle, le tailleur s'est imposé progressivement : sous l'influence des sports équestres, les femmes adoptent au XVIIème siècle l'ancêtre du tailleur, la hongreline, sorte de veste à basques longues agrafée sur le devant et serrée à la taille. Au XVIIIème siècle, les dames bourgeoises portent à leur tour le casaquin ou caraco, inspiré de la redingote masculine.

Les origines du tailleur (qui remonte aux années 1880) sont attribuées à un Anglais, Redfern, qui aurait désiré donner à la veste et à la jupe une allure typiquement masculine. Au XIXème siècle, trois grands facteurs expliquent la diffusion du tailleur : l'urbanisation croissante, les revendications féministes et la pratique du sport. Jusqu'au début du XXème siècle, le tailleur reste malgré tout le "parent pauvre" de la mode couture. Son style sobre et son aspect cravaté et guindé disparaîtront peu à peu pour laisser place à la fantaisie et à l'imagination de créateurs comme Paquin et Poiret.
Au début strictement réservé aux sports et aux voyages, le tailleur devient aussi un vêtement du soir. Durant les années 1910, ce symbole de l'émancipation féminine est avant tout associé aux métiers urbains.

La Première Guerre mondiale et les années 1920 donnent enfin au tailleur ses lettres de noblesse. Chanel, Patou et Lanvin en font un classique. Durant les années 1930 et 1940, il devient l'expression des milieux conservateurs et puritains. La Seconde Guerre mondiale marquera le "retour en force" du tailleur qui s'insère dans le milieu élitiste de la Haute Couture et devient le "comble " de l'élégance. En 1947, Christian Dior lance le fameux tailleur Bar, fer de lance du New Look : sa veste est galbée, ses épaules arrondies et sa jupe rallongée et très ample.

(Bibliographie : "Le costume tailleur" par Xavier Chaumette, Paris : éd. MPGL, 1992 ; "Le vêtement - création, conception, fabrication" par Marie-Noëlle Boutin-Arnaud et Sandrine Tasmadjian, Paris : éd. Nathan, 1997)

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir