Le Bikini

Le bikini est un petit maillot de bain féminin deux pièces composé d'un slip qui dévoile le nombril et d'un soutien-gorge. En 1946, s'inspirant du nom de l'atoll de Bikini où eut lieu le premier essai nucléaire américain, un fabricant de maillots de bain français, Louis Réart, lance un maillot de bain "révolutionnaire" du même nom et dépose un brevet.

Il s'inspire alors de la création d'un autre français, Jacques Heim, qui en 1932 lança "Atome", un maillot de bain deux pièces au slip plus grand et légèrement bouffant.

Ce vêtement transforma radicalement la tenue de plage et provoqua à l'époque un énorme scandale : en Italie, en Espagne et en Belgique, le bikini fut immédiatement interdit de séjour sur les plages ! Le caractère scandaleux du bikini tient à la nouveauté des deux pièces séparées, qui mettent en avant la poitrine tout autant qu'elles dévoilent le ventre. Cette nouvelle forme du costume de bain étonne également parce que, tout à coup et de manière explicite, maillot de bain et sous-vêtement féminin ne se différencient plus que par le choix des tissus, le motif et la couleur.

Avant qu'elle ne soit ainsi libérée, l'image du corps, relayée par les médias, restait très rigide : les maillots de bain avec des armatures baleinées, des jupettes et des renforts en mousse de Nylon étaient photographiés en studio, sur du faux sable, dans des poses statiques. Dans ce contexte particulier, le bikini apparaît comme un accessoire idéal pour "normaliser" le dévêtu. Le bikini représente alors une aubaine publicitaire que de jeunes actrices comme Brigitte Bardot ou Jane Mansfield manipulent avec brio !

Adopté par les stars de cinéma, le bikini devient le principal vêtement de l'été des années 1950. Immortalisé sous l'aspect du balconnet en vichy rose, il devient synonyme de séduction et de sex-appeal. Le bikini participe ainsi au façonnage de l'imaginaire fantasmatique du sex-symbol. Il adopte des motifs et des matières insolites qui tentent de retenir l'attention : l'actrice Diana Dors fait une apparition au festival de Venise en 1955, vêtue d'un maillot de bain vison, tandis que Jane Mansfield affiche des maillots peau de bête.

On reconnaît facilement que l'histoire du bikini n'est pas tant l'histoire d'un vêtement que celle de l'évolution de la morale moderne. Il faudra pourtant attendre 1965 pour que le magazine Marie Claire fasse faire des photographies en pleine nature, envoyant ses photographes aux Bahamas, à la Martinique - retour vers ces îles qu'évoquait le mot "Bikini". A l'orée de l'an 2000, le bikini n'a pas perdu de sa vitalité et il a encore de beaux jours devant lui..


(Bibliographie :"Les maillots de bain" par Olivier Saillard, Paris : éd. Du Chêne, 1998 et "Objets de la mode" par Françoise Vincent-Ricard, Paris : éd. DU MAY, 1989)

Mis à jour (Dimanche, 22 Août 2010 12:50)

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir